Point focal pour l’Afrique de l’Observatoire International |secretariat@oidp-afrique.org

Un nouveau départ pour Yaoundé IV. Les acteurs ambitionnent une amélioration de la participation citoyenne et la planification de la gestion intégrée de l’environnement et des sources d’énergies durables

Un nouveau départ pour Yaoundé IV. Les acteurs ambitionnent une amélioration de la participation citoyenne et la planification de la gestion intégrée de l’environnement et des sources d’énergies durables

Yaoundé (Mfoundi)- Le projet d’Appui à l’amélioration de la participation citoyenne et à la planification de la gestion intégrée de l’environnement et des sources d’énergies durables (Pacaedc) a pris un nouvel élan le 21 mars dernier.

C’était à la faveur d’un atelier de relance des activités du budget participatif et des comités d’animation de développement dans la commune de Yaoundé IV. Les participants à cette rencontre ont été édifiés sur ce budget qui apparait comme un outil de référence dans la gouvernance locale moderne.

En fait, le projet d’Appui à l’amélioration de la participation citoyenne et à la planification de la gestion intégrée de l’environnement et des sources d’énergies durable a pour objectif de contribuer au développement urbain, à travers une approche de gestion participative des problèmes liés à l’environnement et à l’assainissement.

Au cours de l’atelier qui a été suivi de la formation des animateurs du budget participatif et des comités d’animation de développement de la Commune de Yaoundé IV, les différents participants ont été imprégnés sur le budget participatif et ses différentes étapes.

Par cette formation le Pacaedc entend présenter aux autorités et aux populations les objectifs de la mise en oeuvre du budget participatif, son impact socioéconomique et environnemental, améliorer la compréhension des populations sur leur rôle spécifique dans les questions de développement durable à travers le budget participatif.

Le coût total de cette action qui va s’étendre sur trois ans est d’un peu plus de 863 millions. L’Union européenne a déjà accordé un financement de 690.450.105 F.

Lire plus sur : cameroon-tribune.cm

Comments

comments

2018-04-10T16:30:15+02:00
Traduire »