Session Internationale de Formation des Formateurs

Session Internationale de Formation des Formateurs – enda ECOPOP

1. Contexte et justification
Les données de l’environnement international et les dynamiques nationales font que le principe de la décentralisation des pouvoirs est accepté et même totalement intégré parmi les facteurs d’une démocratie effective. Force est cependant de noter que, jusqu’ici les collectivités n’arrivent pas, à jouer pleinement leur rôle de catalyseur du développement local. Plusieurs raisons peuvent être avancées:

Le manque de ressources financières

Un déficit de compétence dans la fonction publique locale; manque de lisibilité des pôles de décision et des organes d’exécution et modes opératoires d’interaction souvent heurtés entre gouvernants et gouvernés ;

l’incapacité des gouvernants (acteurs qui décident) à intégrer la majorité des gouvernés (acteurs qui subissent) dans l’espace décisionnel de gestion des affaires publiques ;

La faible participation des citoyens et des acteurs non étatiques à l’élaboration des règles d’organisation de la société ;

Dans bon nombre de pays, il n’existe aucune concertation, aucun mécanisme convenu de participation à l’action publique. Cet état de fait engendre a tout le moins de la frustration –auprès des contribuables qui voudraient jouer pleinement leur rôle de citoyens et en assumer droits et devoirs. Il s’ensuit souvent une méfiance réciproque entre le personnel politique local et les citoyens électeurs qui bougent avec des sentiments de défiance et d’hostilité irréconciliable ;

les liens difficiles et la faible articulation entre les acteurs aux différentes échelles, du local au global, pour une définition consensuelle des règles du jeu plus démocratiques et bénéfiques au développement local.

La faiblesse du leadership des autorités détenant mandat électif et décideurs locaux.

Tous les constats susmentionnés invitent a re questionner le développement local versus décentralisation et leadership dans un contexte de gouvernances abimées et confuses. Ils recommandent de reconcevoir les rapports entre collectivités territoriales, états centraux et segments significatifs de la société civile dans une logique de principes communs, d’objectifs partagés et de choix globaux pour un développement humain durable. A la limite, il est question aujourd’hui de rassembler tous les dépositaires d’enjeux autour d’une vision commune de développement local sur la base d’une répartition équilibrée des rôles et des responsabilités dans la conduite des affaires publiques partant des besoins et des priorités des habitants. Le leadership se lit dans cette perspective sous le prisme de changements de mentalité, d’émergence de nouveaux reflexes de citoyenneté, d’une nouvelle lecture du développement et de communauté de destin.

Dans ce contexte, Enda ECOPOP a depuis 1996, conduit plusieurs initiatives d’accompagnement auprès des collectivités territoriales a f r i c a i n e s et de renforcement des capacités institutionnelles et techniques d’intervention des acteurs locaux et produit plusieurs manuels et guides destinés au renforcement des capacités des collectivités locales et organisations de la société civile. Les guides et manuels déroulent des études de cas, des histoires, des trajectoires, des portraits et des exemples de pratiques innovantes.

La présente session de formation sur le Leadership Local cible les compétences clés des acteurs (élus et leaders communautaires des organisations de la société civile) pour améliorer la gouvernance locale a été développé en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour les Etablissements Humains (ONU HABITAT). Il avait déjà été introduit dans quelques pays d’Afrique Francophone et lusophone comme entre autres le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap Vert, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, la République Démocratique du Congo (RDC), le Sénégal mais également l’ Haïti et dans les territoires des iles Caraïbes.

2. Objectifs opérationnels de la session de formation
Cette session de formation des formateurs des Elus, décideurs locaux et responsables des organisations de la société civile, vise à:

  • former une vingtaine de formateurs d’Afrique Francophone, à concevoir, conduire et évaluer une formation d’élus et de décideurs locaux sur le Leadership local ;
  • Accompagner les formateurs à développer un plan d’action d’utilisation des compétences acquises, dans leurs pays respectifs.

3. Résultats attendus

  • Les formateurs sont initiés au contenu des manuels et compétences du leadership local ;
  • Les participants sont formés aux outils, méthodes et approches de formation des adultes, élus et leaders locaux ;
  • Les formateurs participants ont élaboré un plan d’action pour le développement de la formation au leadership local dans leurs pays respectifs.

4. Contenu de la formation
Cette session internationale sur le Leadership Local mettra l’accent sur les qualités intrinsèques et compétences clés à assumer par les élus et leaders locaux dans l’exercice de leur fonction. Le contenu sera articulé autour de 12 compétences du leadership.

5. Démarche méthodologique :
L’approche de formation sera largement participatif et la session intensive. La structure de l’atelier sera articulée autour des temps forts suivants:

  • Initiation au contenu de la série et compétences du Leadership Local ;
  • Formation des formateurs aux outils, approches et méthodes de formation des adultes ; Application pratique de la formation des élus et décideurs locaux ;
  • Elaboration des plans d’actions d’utilisation.

6. Public ciblé, nombre de participants et modalités de sélection :
Cette session internationale de formation sera consacrée au public francophone et cible une vingtaine de participants qui seront sélectionnés parmi :

    • les Responsables des Départements Ministériels en charge de la décentralisationet du développement local,
    • les Responsables des institutions intervenant dans le renforcement des capacités et la formation,
    • les Responsables issus des ONGs, programmes et projets intervenant sur les questions dedéveloppement local, de lutte contre la pauvreté et d’amélioration de la gouvernance.

Cette session internationale est prévue pour se tenir du 08 au 18 Novembre 2016 Dakar au Sénégal. La sélection se fera sur analyse des dossiers de candidature qui devront être adressés au Secrétariat de Enda ECOPOP la session internationale: ecopop@endatiersmonde.org , avant la date du 28 octobre 2016. La sélection se fera sur la base de dossier comprenant les pièces suivantes :

      • –  lettre de motivation indiquant le projet d’utilisation des acquis de la formation ;
      • –  CV détaillé (pas plus de 4 pages) ;
      • –  Attestation de financement de la formation.

Attention : le nombre de place étant limité, nous vous encourageons d’envoyer rapidement votre candidature.

7. Diplôme délivré
Une attestation co signée par Enda ECOPOP et le Programme des Nations Unies pour les Etablissements Humains (ONU HABITAT) sera délivrée. Pour recevoir l’attestation l’assiduité est de rigueur. Le participant bénéficiera du manuel de formation composé d’une série de 12 modules et la Boîte à Outils du formateur des adultes.

8. Prise en charge
L’atelier se tiendra pendant une dizaine de jours. Les participants prendront en charge leur frais de déplacement (transport aérien international et déplacement), d’hébergement et de restauration. L’inscription et les frais pédagogiques sont évalués à 1500 euros (983 935 FCFA) couvrant les frais d’inscription individuelle, assurance, documentation pédagogique, frais de déjeuner et pause café.

9. Renseignements et inscription :
Pour toute information, prière de contacter Enda ECOPOP:

Telechargez le document Note d’information Session de Formation LEL 2016

Comments

comments

2016-08-04T13:03:50+01:00
Traduire »