Point focal pour l’Afrique de l’Observatoire International |secretariat@oidp-afrique.org

Algérie: Le diagnostic territorial participatif en débat à Timimoune

Le diagnostic territorial participatif avec l’implication des administrés dans la gestion des affaires de leurs collectivités a été au centre d’un atelier organisé lundi dans la wilaya déléguée de Timimoune (220 km Nord d’Adrar).
La rencontre, qui a eu pour cadre l’hôtel Gourara, s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du programme d’appui au développement local (CapDel) visant le renforcement des capacités des acteurs locaux, mené par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, en partenariat avec l’Union Européenne (UE) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ont indiqué les organisateurs.
Cette rencontre de deux jours se déroule en ateliers dont le premier traite du diagnostic territorial participatif de la collectivité de Timimoune, en tant que commune modèle, et le second se penche sur l’implication des citoyens dans la gestion de leur collectivité.
S’étalant sur une période de quatre ans (2017-2020), le programme CapDel s’assigne comme objectifs l’amélioration du service public pour atteindre la gouvernance concertée, tenant en compte les attentes des citoyens, leur participation efficace par le renforcement des capacités des acteurs locaux, des deux genre, issues des instances élues locales, de la société civile, des opérateurs économiques et des citoyens, a-t-on expliqué.
Encadrés par des chargés du programme CapDel et des experts du centre national d’études et analyses pour la population et le développement (CNEAPD), cette rencontre vise également l’explication du programme, du cadre organisationnel des entreprises publiques nationales, des conditions d’instauration d’une gouvernance concertée, ainsi que de l’élaboration d’un cadre institutionnel concerté consistant en “une charte communale de la participation citoyenne”, selon les organisateurs.
Les participants s’attèlent, lors de cette rencontre, à l’enrichissement d’une vision globale collective pour diagnostiquer les potentialités de développement local dans la commune, en vue d’asseoir des bases de bonne gouvernance locale et un plan communal de développement.
Selon les participants, ce projet de charte sera soulevé, l’année prochaine, à l’assemblée populaire communale pour débat et enrichissement avant d’être adopté pour servir de pacte moral liant les différentes acteurs dans le cadre de la démocratie participative.

 

www.maghrebemergent.com

Comments

comments

2017-09-26T15:03:45+01:00
Traduire »