Point focal pour l’Afrique de l’Observatoire International |secretariat@oidp-afrique.org

La Tunisie à l’heure des SMART CITIES pour améliorer les espaces citoyens et la pratique du budget participatif:

Un nouveau projet est en cours d’étude pour la mise en place de “box intelligents” qui permettraient aux citoyens d’extraire les copies conformes et les actes de naissance sans devoir faire la queue devant les guichets des services municipaux, a indiqué, mercredi, Adnen Saidane, responsable informatique de la municipalité de Tunis.
” Ces boxes sont mobiles et peuvent être placés partout, dans les sièges des Caisses sociales ou encore dans les facultés”, a-t-il expliqué dans une déclaration aux médias.
Saidane s’exprimait lors d’une journée d’étude organisée à Tunis par la fondation africaine de la Gouvernance Numérique pour le Développement Inclusif (AeGID-Foundation) en collaboration avec les municipalités de Tunis et la Marsa et avec l’appui de la Fondation Friedrich Naumann sur le thème ” Usage des applications en ligne dans les municipalités et perspectives des villes intelligentes “.
Selon Saidane, la municipalité est également en train d’étudier la possibilité de lier, par réseaux, toutes les administrations pouvant demander des actes de naissance. ” Il s’agirait d’une infrastructure de communication entre toutes les administrations qui demandent un acte de naissance “, a-t-il expliqué.
Dans le but de faciliter les procédures municipales des services offerts aux citoyens, la municipalité de Tunis a développé son portail statique en un portail dynamique mis à jour régulièrement et offrant au citoyen la possibilité de participer à un ” espace citoyen ” où ” on met le budget participatif, le budget en ligne, les formulaires municipaux téléchargeables ainsi que toutes les informations qui existent dans les bureaux municipaux “, a-t-il indiqué. Ce portail offre également un espace d’interaction entre le citoyen et les agents municipaux.
La municipalité de Tunis a, en outre, développé des applications qui permettent au citoyen de faire des déclarations en ligne sans se déplacer. ” Cependant, certaines applications nécessitent obligatoirement le déplacement, pour des raisons purement juridiques “, a-t-il tenu à souligner.
La Municipalité de Tunis a également mis en place d’autres applications pour, notamment, le dépôt du permis de bâtir. ” Cette application permettra bientôt de faire le suivi direct et le payement de la demande “, a-t-il ajouté rappelant que la municipalité avait également développé, depuis 2009, un site pour le payement électronique fonctionnel qui épargne au citoyen le déplacement aux services concernés et lui permet de payer en ligne, à tout moment, ses taxes sur les immeubles bâtis. Une étude et des recommandations
Dans le cadre du développement des services des municipalités, une étude a été menée par l’AeGID auprès de 5 municipalités, Tunis, l’Ariana, La Marsa, Grombalia et Bizerte, sur l’usage des applications en ligne sur une période de 6 mois. Selon, Jamil Chaabouni, directeur de l’AeGID, cette enquête a donné lieu à la mise en œuvre d’une série de recommandations pour le développement du service et des sites web des municipalités et pour améliorer leurs stratégies de communication.
Ces recommandations proposent notamment de faire le diagnostic, la mise à jour et l’amélioration des sites web et des portails des municipalités.
Le citoyen peut désormais déposer, en ligne, des réclamations et recevoir des réponses de la part des autorités de tutelle. L’objectif de cette recherche, étant de permettre aux municipalités de développer le service offert au citoyen. L’enquête a également permis de mettre en place un référentiel en ligne que les municipalités peuvent utiliser pour faire le diagnostic de leurs portails.

source https:maghrebemergent.info

Comments

comments

2018-04-06T16:49:04+00:00
Traduire »