Point focal pour l’Afrique de l’Observatoire International |secretariat@oidp-afrique.org

#RD Congo: l’approche du budget participatif se massifie et couvre à présent Vingt quatre (24) communes grâce à l’accompagnement du Comité d’orientation des réformes des finances publiques (COREF)

Le Comité d’orientation des réformes des finances publiques (Coref, en sigle), a travers Profit-Congo, un projet du gouvernement financé par la Banque mondiale et la Coopération britannique (Dfid) a organisé vendredi 1er décembre, un atelier au Centre Caritas Congo au cours duquel il a sensibilisé au budget participatif les 8 dernières Communes sur les 24 que compte la ville de Kinshasa.

« Profit-Congo a appuyé dans un premier temps, 16 Communes. Maintenant on vient d’ajouter 8 Communes qui manquaient pour faire 24 communes. Il s’agit d’intégrer, de faire participer les citoyens, c’est-à-dire les forces vives, dans la gestion de municipalités », a dit un leader communautaire.

« La population vient gérer avec nous les infrastructures. Parce que nous sommes là, en tant que chefs d’entité, nous gérons du moins les entités pour leur bénéfice. Donc il faudrait que eux en tant que bénéficiaires soient avec nous dans la conception des projets que nous allons mettre en leur faveur », a déclaré le bourgmestre de la Commune de Makala.

Il a été question que les forces vives viennent avec nous dans les entités pour préparer ces budgets d’investissement avec nous au cours d’une conférence, nous nous allons contribuer à hauteur de nos possibilités, poursuit Abdoul Moussa Razak.

La société civile, dit-il, qui constitue aussi les forces vives doit aussi contribuer en ressources humaines, matérielles, voire financières, dans ces budgets participatifs, que sommes censés réaliser ensemble, pour leur bénéfice.

« Ce sont eux qui sont des bénéficiaires, mais nous le faisons en leur nom mais avec eux. Comme qui dirait si vous faîtes quelque chose sans moi, vous le faîtes contre moi. Donc nous le faisons avec eux, pour que ça soit pour eux », a-t-il conclu.

Dans la plupart des Communes les besoins sont presque les mêmes: route, énergie, écoles, centre de santé, ponts, insécurité, etc.
Étaient notamment concernés par cette dernière phase les Communes de Makala et de N’sele.
En savoir plus sur https://7sur7.cd/new/2017/12/budget-participatif-le-coref-a-sensibilise-les-8-dernieres-communes-sur-les-24-que-compte-kinshasa/#0TZbH8OsGOyUhogl.99

Comments

comments

2017-12-07T18:03:37+01:00
Traduire »