Session nationale de formation BUDGET PARTICIPATIF SENSIBLE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE ( Dakar- Sénégal )

I. Contexte et Justification
Le changement climatique est un des enjeux les plus importants auxquels doit présentement faire face l’ensemble des Etats de notre planète car cette menace est susceptible de causer des préjudices énormes à l’environnement et aux sociétés humaines. Ce phénomène est considéré comme étant un enjeu majeur émergent qui, au-delà de la dimension environnementale, a des ramifications politiques et sociales qui affectent la sécurité et la paix, la santé, le développement économique, l’héritage culturel, les droits humains, etc.
Au Sénégal, la question de la gouvernance climatique est un enjeu de taille et les différents gouvernements qui se sont succédés à la tête du le pays ont fait de la maîtrise des effets engendrés par les changements climatiques un enjeu primordial de la politique nationale. En outre, en s’engageant dans un nouveau processus de réforme de sa politique de décentralisation, l’État manifeste ainsi sa volonté d’initier des alternatives susceptibles de produire simultanément des progrès significatifs à l’échelle nationale et un développement local harmonieux à travers l’organisation du pays en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable. Néanmoins, la sensibilité climatique élevée et la capacité d’adaptation relativement faible, rendent encore particulièrement vulnérables le pays et risquent de compromettre l’atteinte des objectifs du nouveau programme de développement durable et par delà, celle du Plan Sénégal Emergent. Dans cette perspective, la nécessité d’une action urgente, combinée et participative pour combattre les conséquences du changement climatique et réduire les émissions de gaz à effet de serre est maintenant reconnue comme une super priorité.
Le budget des collectivités territoriales étant l’un des principaux outils techniques permettant la réalisation concrète des actions de planification locale, la planification et la budgetisation participative pour l’adaptation au changement climatique devrait conduire à une élaboration des budgets qui intègre l’approche changement climatique à tous les niveaux du processus budgétaire tout en restructurant les recettes et les dépenses afin de promouvoir l’adaptation et la résilience des populations. L’objectif de la planification et la budgétisation participative pour l’adaptation au changement climatique est de promouvoir la citoyenneté et la planification participative du développement dans la gestion des affaires locales afin de bien développer des stratégies d’adaptation efficaces et viables.
La présente session offre une opportunité d’échange d’expériences et de renforcement des capacités des divers acteurs institutionnels et communautaires sur les concepts, les dispositifs et les défis majeurs pour l’adaptation au changement climatique. Il permet aux participants de développer des actions de gestion efficaces afin d’assurer l’accompagnement et le soutien des communautés locales pour s’adapter efficacement au changement climatique. Elle est organisée par Enda ECOPOP en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour les Etablissements Humains (ONU HABITAT) et l’Observatoire Internationale de la Démocratie Participative (OIDP).

II. Objectif de la session

L’objectif de cette session de formation est de fournir aux praticiens, élus, agents territoriaux et autres acteurs de la collectivité territoriale toutes les informations nécessaires à leur mise à niveau sur le processus de budget citoyen sensible au changement climatique et de renforcer leurs capacités techniques et managériales de planification et de budgétisation selon une approche de gouvernance centré sur les besoins des citoyens et une éthique de gestion dans la transparence.

De manière spécifique, il s’agira de former les participants, aux concepts, principes, et méthodes du budget participatif sensible au changement climatique et de les accompagner à élaborer un plan d’action de réutilisation des connaissances acquises.

III. Contenu de la session
La session sera articulée en trois parties :

 La connaissance des concepts et principes du budget participatif sensibles au changement climatique, avec un rappel sur le cadre institutionnel de la décentralisation,

 

 La connaissance des méthodes pratiques et approches de mise en œuvre du processus du budget participatif sensible au changement climatique, avec un focus sur les étapes et outils d’élaboration et de mise en œuvre,

 La formalisation de l’approche et la promotion du budget participatif sensible au changement climatique avec un focus sur les enjeux, défis et mécanismes liés au financement climat et l’ébauche de plans d’action pour l’utilisation des compétences acquises au cours de la formation.

IV. Démarche méthodologique

L’approche sera une méthode active de formation d’adultes basée sur des introductions en plénière, des mini ateliers, des exercices de groupes. Une attestation signée par Enda Tiers Monde sera délivrée. Pour recevoir l’attestation l’assiduité est de rigueur.

V. Public ciblé
Cette session de formation sur le Budget Participatif Sensible au Genre cible :

  • –  les Responsables des Départements Ministériels en charge de la décentralisation, Gouvernance et du développement local,
  • –  les Responsables des institutions intervenant dans les collectivités territoriales africaines,
  • –  les Responsables de formation des Ongs, programmes et projets,
  • –  les élus, conseillers et agents des collectivités territoriales qui souhaitent améliorer leurconnaissances et renforcer leurs aptitudes à mettre en œuvre le budget participatif sensible auchangement climatique dans leur collectivité territoriale,
  • –  Les pratiquants de la décentralisation, de la gouvernance locale et du développement local etautres acteurs de la société civile.VI. Inscription et prise en charge

    La présente session se tiendra du 19 au 21 Décembre 2017 au Centre Multimedia de Enda Tiers Monde, situé à l’Avenue Cheikh Anta Diop au Complexe Administratif Sicap Point E. Les dossiers

de candidature devront être adressés au Secrétariat de Enda ECOPOP : ecopop@endatiersmonde.org, ou BP: 3370 Dakar Sénégal, au plus tard le 15 Décembre 2017.

Pour y prendre part, les candidat(e)s doivent envoyer leurs demandes comprenant lettre, CV et frais d’inscription. Les participant(e)s devront prendre en charge leur frais de déplacement (transport et hébergement). Les frais de participation sont évalués à trois cent mille francs CFA (300 000 FCFA), couvrant d’inscription individuelle, la documentation et la restauration (pause-café et déjeuner).

Attention : le nombre de place étant limité, nous vous encourageons d’envoyer rapidement votre candidature.

VII. Renseignements

Pour toute information contacter :

Télécharger la notre d’information 

Comments

comments

2017-10-24T03:32:07+01:00
Traduire »