Point focal pour l’Afrique de l’Observatoire International |secretariat@oidp-afrique.org

Colloque sur les finances locales : une occasion pour ajuster le tir (Madagascar)

Le colloque international organisé par le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation  (Mid) ainsi que le ministère des Finances et du budget (MFB), en partenariat avec le Projet de développement communal inclusif et de décentralisation (ProDéCID/GIZ), à travers la Coopération allemande, sur les finances locales dans les pays d’Afrique francophone subsaharienne, a débuté hier à Anosy.

Durant deux jours, les participants, constitués de dirigeants issus des collectivités territoriales décentralisées (CTD), des services de déconcentration, des représentants de l’Exécutif et des experts étrangers se pencheront sur les stratégies à adopter pour une amélioration du recouvrement des recettes propres des CTD ainsi que l’architecture fiscale.

Constat a été fait que, «  Malgré les réformes menées depuis 1990, l’aptitude des collectivités locales à assumer les compétences qui leur sont dévolues dépend encore largement de leur capacité à recouvrer leurs ressources financières propres, ainsi que leur faculté à gérer les moyens financiers dont elles disposent de manière transparente ».

Le maire de la capitale, Lalao Ravalomanana, a rappelé dans son discours d’ouverture que

« Les communes ne disposent pas d’une autonomie financière. Les CTD n’ont pas de pouvoir de création fiscale et ne peuvent pas recevoir de financement direct de leurs partenaires financiers étrangers et nationaux malgré l’aval de leur organe délibérant ». Elle a évoqué le fait que 16% des recettes publiques vont directement aux communes dans la majorité des pays africains, si ce chiffre n’est que de 3% à Madagascar.

Une coopération de tous

Pour pallier à ce manquement, tous les orateurs, que ce soit l’ambassadeur d’Allemagne Harald Gehrig, le président de la République Hery  Rajaonarimampianina, le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana, ou le maire de la capitale Lalao Ravalomanana, ont reconnu qu’il est indispensable de se donner la main et de coopérer.

« Chacun a sa part de responsabilité pour que les choses aillent mieux. L’essentiel c’est de ne pas accuser, mais de comprendre vraiment les contraintes de chacun. Chacun doit gérer ses ressources de façon transversale », a rappelé l’ambassadeur d’Allemagne, Harald Gehrig.

Il faut savoir que ce colloque international comprendra des présentations, des témoignages et des débats axés sur sept thèmes. Animés par des experts en décentralisation, en finances ou en transfert monétaire, ces thèmes toucheront le budget participatif, les Tic et  le recouvrement des recettes propres des CTD ou encore le fonds de développement local en Afrique.

lire plus… newsmada.com

Comments

comments

2017-10-09T14:20:37+02:00
Traduire »