Point focal pour l’Afrique de l’Observatoire International |secretariat@oidp-afrique.org

Journée internationale de la démocratie: Le Maroc déterminé plus que jamais à consolider ses acquis démocratiques

Rabat  – A l’instar de la communauté internationale, le Royaume du Maroc a célébré le vendredi dernier  la Journée internationale de la démocratie, avec une volonté bien affirmée de consolider ses acquis démocratiques et de développement.

Le Maroc est ainsi engagé dans une dynamique réformatrice avant-gardiste qui consacre le choix démocratique, et fait montre, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, d’une détermination son faille à aller de l’avant dans la préservation des acquis engrangés en la matière.

Cette détermination a été réaffirmée par le Souverain dans Son discours à l’occasion de la célébration du 18-ème  anniversaire de la Fête du Trône, et dans lequel SM le Roi avait souligné que “Nous n’admettrons aucun retour en arrière par rapport aux acquis démocratiques, ni aucune entrave au fonctionnement des institutions”.

La journée internationale de la démocratie, célébrée le 15 septembre de chaque année depuis sa proclamation en 2007 par l’Assemblée générale de l’ONU, est une occasion de rappeler les initiatives audacieuses dans lesquelles s’est engagé le Royaume et qui visent en premier lieu le renforcement de la pratique démocratique et du respect des droits de l’Homme.

Il en est ainsi de l’adoption du Code de la famille, de la création de l’Instance Équité et réconciliation (IER) – une expérience des plus réussies au niveau de la justice transitionnelle dans le monde – du lancement du projet de la régionalisation avancée et de l’adoption de la Constitution de 2011.

La nouvelle loi fondamentale renseigne, elle aussi, sur cette ambition de consolidation des principes de démocratie participative et du respect des fondements d’un développement durable inclusif. Elle a également permis de lancer des réformes substantielles et pionnières, comme la création du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et la réforme de la justice militaire, qui a été hautement saluée par la communauté internationale.

A la lumière de ces réformes institutionnelles, le Maroc ne lésinera pas sur les moyens pour consolider ses acquis démocratiques, renforcer davantage la dynamique vertueuse d’un développement durable et inclusif, et partant répondre aux aspirations et aux attentes de ses citoyens.

Placée cette année sous le thème “La démocratie et la prévention des conflits”, la Journée internationale de la démocratie met l’accent sur le besoin impérieux de consolider les institutions démocratiques pour promouvoir la paix et la stabilité.

Selon l’Organisation des Nations unies (ONU), une approche plus intégrée en soutien aux sociétés résilientes nécessite une gouvernance démocratique efficace et inclusive, dans le plein respect des droits de l’Homme et de la primauté de la loi.

Les sociétés résilientes, indique l’Organisation onusienne dans un document publié à cette occasion, sont en mesure de désamorcer les conflits à travers la médiation, le dialogue et un “degré raisonnable de crédibilité de leurs institutions”.

De même, un leadership fort pour le soutien de la démocratie, une société civile solide et la primauté de la loi sont autant de conditions à même de préserver la stabilité et la paix, estime l’ONU qui souligne le “lien indivisible” entre les sociétés pacifiques et les institutions inclusives qui rendent les comptes.

Dans la même veine, les processus tels que les accords de paix, les élections et les réformes constitutionnelles “peuvent aider à maintenir un équilibre entre les intérêts en concurrence et à réduire la fragilité et la possibilité de la violence organisée”, selon l’organisation internationale.

 

www.mapexpress.ma

Comments

comments

2017-09-18T14:00:35+02:00
Traduire »