Point focal pour l’Afrique de l’Observatoire International |secretariat@oidp-afrique.org

Session internationale de formation BUDGET PARTICIPATIF 27 Juin au 07 Juillet 2017 à Dakar

Contexte et Justification

Le budget participatif apparaît de plus en plus comme une innovation des pratiques d’administration des collectivités territoriales apte à promouvoir les principes de bonne gouvernance locale. Elle peut rendre les dépenses des collectivités territoriales plus transparentes et stimuler la participation des citoyens à la prise de décisions relatives aux ressources publiques et leur mobilisation. Elle peut aussi améliorer les recettes fiscales des collectivités territoriales et réorienter les investissements vers les infrastructures de base en faveur des quartiers défavorisés. Elle contribue enfin au renforcement des réseaux sociaux et aide à aplanir les divergences entre élus et les différentes composantes de la société civile.

Parce qu’il élargit la base de la participation des citoyens à l’affectation des ressources publiques, le budget participatif concourt à l’avènement de collectivités territoriales socialement mieux intégrées, en permettant aux catégories sociales traditionnellement marginalisées de rompre le cycle de l’exclusion.

En Afrique, le budget participatif attire depuis le début des années 2000, de plus en plus l’attention des gouvernements nationaux et locaux, de la société civile et des organismes de développement international. Pour les collectivités territoriales africaines le processus du budget participatif constitue un puissant levier contribuant à la mise en œuvre de nouveaux agendas mondiaux, notamment les objectifs du développement durable en particulier l’ODD 11 «Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables» et l’ODD  16 «Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes», le nouvel agenda urbain et l’agenda du climat.

Il permet également aux citoyens de mieux se faire entendre dans l’élaboration des budgets et la gestion des ressources et services publics. Le budget participatif est reconnu non seulement comme un moyen pour une meilleure efficacité budgétaire, mais également une solution pour orienter les ressources publiques vers les plus pauvres et assurer ainsi une meilleure justice fiscale, une inclusion sociale, économique et l’approfondissement des processus de décentralisation et la responsabilisation des gouvernants vis-à-vis des citoyens.

La présente session offre une opportunité de formation et d’échange d’expériences entre pays africains francophone. Elle est organisée par l’Académie Africaine des Collectivités Locales (ALGA) en partenariat avec Enda ECOPOP en collaboration avec Cités et Gouvernement Locaux Unis d’Afrique (CGLUA), le Programme des Nations Unies pour les Etablissements Humains (ONU HABITAT) et l’Observatoire Internationale de la Démocratie Participative (OIDP).

II. Objectif de la session

L’objectif de cette session de formation est de créer un pool de compétences africaines francophones apte à accompagner les collectivités territoriales dans l’élaboration de leurs budgets selon une approche de gouvernance centré sur les besoins des citoyens et une éthique de gestion dans la transparence.

De manière spécifique, il s’agira de former une vingtaine de conseillers et facilitateurs africains francophones, aux concepts, principes, et méthodes du Budget Participatif et les accompagner à élaborer un plan d’action de réutilisation des connaissances acquises, dans leur pays respectif.

III. Contenu de la session
La session sera articulée en trois parties :

  • dans la 1èrepartie, sera abordé les Concepts et principes du Budget Participatif, dont le cadre institutionnel de la décentralisation et des finances locales en Afrique, l’historique et l’introduction au budget participatif, les dimensions et principes du budget participatif et enfin les conditions d’application du budget participatif dans le contexte des collectivités territoriales africaines.
  • Dans la 2ème Partie, nous passerons en revue les méthodes pratiques et approches de mise en œuvre du BP dans les collectivités territoriales, avec une présentation des outils, cas pratiques et dispositifs participatifs tentés dans divers contextes.
  • La 3ème Partie, permettra à chaque participants d’élaborer une ébauche de son plan d’actions pour  l’utilisation des compétences acquises au cours de la formation.

IV. Démarche méthodologique

L’approche de formation sera participative et intensive. L’atelier sera articulé autour des temps forts suivants :

  • Cadre conceptuel et formation aux outils et méthodes de conseil /facilitation des ateliers participatifs (5 jours),
  • Application pratique de la formation (4 jours),
  • Elaboration des plans d’actions individuel et certification des participants (1 jour).

V. Public ciblé, nombre de participants et modalités de sélection

Cette session internationale de formation sera consacrée au public francophone et cible une vingtaine de participants sélectionnés parmi :

    • les Responsables des Départements Ministériels en charge de la décentralisation, Gouvernance et du développement local,
    • les Responsables des institutions intervenant dans les collectivités territoriales africaines,
    • les Responsables de formation des Ongs, programmes et projets,
    • les élus, conseillers et agents des collectivités territoriales qui souhaitent améliorer leur connaissances et renforcer leurs aptitudes à mettre en œuvre le budget participatif dans leur collectivité territoriale,
    • les pratiquants de la décentralisation, de la gouvernance locale et du développement local et autres acteurs de la société civile.

    Cette session internationale est prévue pour se tenir du 27 Juin au 07 Juillet 2017.  Les  dossiers  de  candidature  devront  être  adressés  au  Secrétariat  de  Enda ECOPOP : ecopop@endatiersmonde.org , ou BP: 3370 Dakar Sénégal. Le nombre de place étant limité, nous vous encourageons à soumettre votre candidature au plus tard le 12 Juin 2017. Le dossier de candidature comprendra :

    –       lettre de motivation,

    –       CV détaillé (pas plus de 4 pages),

    –       Attestation de financement de la formation.

VI. Diplôme délivré

Un Certificat d’Aptitude à la Facilitation des processus BP sera délivré.  Pour recevoir ce certificat, l’assiduité est de rigueur. Le participant recevra un Kit comprenant le manuel de formation en deux volumes (Volume1: aspects théoriques et conceptuels du Budget Participatif et Volume 2 : méthodologies et approches de mise en œuvre du BP) et le Guide de facilitation des approches participatives.

VII. Prise en charge

Les  participants devront prendre en charge leur frais de déplacement (transport aérien international et déplacement). Les couts de participation à la formation sont évalués à mille cinq cent euros (1500€) couvrant les frais d’inscription individuelle, la documentation et les frais de restauration (pause-café et déjeuner). Les autres frais sont à la charge du participant.

VIII. Renseignements et inscriptions
Pour toute information complémentaire, merci de contacter :

Comments

comments

2017-05-29T11:56:30+00:00
Traduire »