Point focal pour l’Afrique de l’Observatoire International |secretariat@oidp-afrique.org

Côte d’Ivoire/ Installation des comités locaux du projet budget participatif de Gagnoa

Gagnoa, 21 avr (AIP)- Le projet budget participatif a installé officiellement ses comités pour la commune de Gagnoa, vendredi, lors d’une cérémonie solennelle au centre polyvalent de la ville, au cours de laquelle 25 comités locaux de différents quartiers, ont reçu chacun, un kit de fonctionnement.

Le kit se compose de 10 tee-shirt pour les membres du comité, un registre pour dresser tous les procès-verbaux de réunion, quatre affiches, un lot de dépliants et une prime de transport de 10 000 FCFA, apprend-on.

Le budget participatif est un mécanisme par lequel, les populations décident de l’affectation de toutes ou un partie des ressources publiques disponibles, et sont associées aux décisions relatives à cette affectation. « C’est la volonté de la population que nous regardons », a assuré Koné Tchèmindja, responsable Suivi Evaluation au projet Budget participatif, et membre de la délégation de la Fondation « Akwaba », qui veille à l’application du projet.

Selon le mode opératoire, les communautés sont appelées à se réunir régulièrement lors de forum communautaire. L’objectif est d’identifier les besoins spécifiques des populations, qu’ils se chargeront de défendre  devant le maire et le préfet, lors des forums des délégués. La dernière étape, le forum communal, qui va arrêter le programme de toute la commune, sera l’occasion de défendre les projets face aux autorités communales, a expliqué Koné Tchèmindja.

Les fora communautaires sont appelés à débuter et à clore leurs débats communautaires, en ayant pris soin d’identifier et soutenir les projets devant les autorités, courant mai. L’objectif est de donner la possibilité aux communes, de statuer à temps sur les projets des fora communautaires, étant entendu que les conseils budgétaires des communes, se tiennent généralement entre les mois de juin et juillet.

L’accompagnement de la fondation Akwaba, consiste à assister les travaux des fora communautaires, aider à identifier de potentiels bailleurs dans la commune, encourager l’apport en nature des populations concernées par le projet, exhorter la diaspora à intervenir et faire un plaidoyer auprès du bailleur, Union Européenne, pour soutenir les projets retenus, pour lesquels, la dixième part du budget de fonctionnement de la commune ne saurait suffire, a-t-il dit.

Les communes de Man, Duékoué, Daloa, Divo, Yamoussoukro, Bouaké, Bondoukou, Abengourou, Korhogo, Ferkéssédougou et Gagnoa, sont concernées par le projet budget participatif.

(AIP)

dd/fmo

Source: AIP

Comments

comments

2017-04-24T12:55:46+01:00
Traduire »