Point focal pour l’Afrique de l’Observatoire International |secretariat@oidp-afrique.org

Tunisie – Le Budget Participatif gagne du terrain, 15 municipalités ont fait le saut

Les municipalités de Béja, Kélibia et Sidi Bou Said ont décidé de rejoindre les municipalités tunisiennes ayant adopté le Budget Participatif, instrument suprême et avant-gardiste permettant la participation des citoyens aux prises de décision à l’échelle de leurs municipalités. La Tunisie compte désormais quinze (15) municipalités appliquant ce mécanisme de démocratie directe et locale et permettant à leurs habitants de décider eux-mêmes des projets relatifs à l’infrastructure de base au sein de leurs communes. Ces municipalités sont : La Marsa, Menzel Bourguiba, Gabes, Tozeur, Gafsa, La Manouba, Sfax, Raoued, Ben Arous, Le Kef, Sbeitla, Ettadhaman, Béja, Kélibia et Sidi Bou Said.

Les associations locales garantes de l’application du Budget Participatif

Une convention a été signée le 04 mars dernier entre la municipalité de Béja et un grand nombre d’associations locales, permettant de fixer les règles d’application du Budget Participatif au sein de la commune de Beja durant l’année 2017 pour permettre aux citoyens de la ville de décider des projets d’infrastructure de base             et qui seront exécutés durant l’année 2018. Les citoyens décideront ainsi des nouveaux projets de leur ville relatifs aux routes, trottoirs, éclairage public et embellissement du territoire.

« L’instrument du Budget Participatif permet d’établir une excellente relation de coopération entre la municipalité et les associations de la société civile de la ville » a déclaré M. Faouzi Nefzi du service financier de la municipalité de Béja, ajoutant que « tous les citoyens de la ville pourront se regrouper autour de l’intérêt commun loin des tiraillements politiques et des différences idéologiques ».

De son côté, le président de la délégation spéciale de la municipalité de Kélibia, M. Mourad Haj Amor, a signé le 11 mars dernier la convention du Budget Participatif avec la société civile locale. Les habitants de Kélibia auront ainsi le pouvoir de décider cette année des nouveaux projets de proximité relatifs aux routes et à l’éclairage public et qui seront exécutés en 2018.

Les Citoyens décident des projets et supervisent les procédures d’exécution

«Le Budget Participatif va améliorer la communication de la municipalité et donnera une nouvelle image de la municipalité » a souligné M. Abdelaziz Ghribi, secrétaire général de la municipalité de Kélibia, précisant que « le Budget Participatif permet aux citoyens de superviser l’exécution des projets d’infrastructure de base de la municipalité même au niveau des étapes administratives , ce qui permettra aux citoyens de comprendre et de s’approprier le travail municipal ».

Et à Sidi Bou Said, ce même type de convention pour la mise en œuvre du Budget Participatif vient d’être signée le 25 mars dernier entre la municipalité et une représentation de la société civile locale et qui permettra aux citoyens de Sidi Bou Said de décider des projets d’embellissement du territoire à exécuter en 2018.

  1. Saber Houchati , secrétaire général de la municipalité de Sidi Bou Said a soutenu que «l’instrument du Budget Participatif permettra d’écrire une nouvelle page dans l’histoire de notre municipalité puisqu’il contribuera à construire une relation de confiance entre les citoyens et leur municipalité », ajoutant que «l’instrument du Budget Participatif va améliorer la transparence de la municipalité et permettra à l’ensemble des citoyens de fixer leurs priorités ainsi que de comprendre le fonctionnement budgétaire de leur municipalité et d’obtenir toutes les informations relatives aux revenus et aux dépenses de la commune ».

Le mécanisme du Budget Participatif a été mis en œuvre dans les premières communes tunisiennes à la fin de l’année 2013. Un réseau des communes ayant adopté ce mécanisme, l’Accord d’Entraide Inter Communale (AEIC), a même été mis en place pour permettre les échanges d’expérience entre ces communes. M. Kouraich Jaouahdou, expert en communication et développement et expert en Budget Participatif a expliqué qu’ «une véritable révolution au niveau du travail municipal est en train de se produire en Tunisie. Les municipalités qui ont adopté le Budget Participatif sont soutenues par des centaines d’associations de la société civile et appellent les autorités nationales, notamment le ministère des affaires locales et de l’environnement à adopter le Budget Participatif en tant qu’instrument officiel pour la participation citoyenne aux prises de décisions à l’échelle municipale », précisant que « l’instrument participatif exigé par la Caisse des Prêts et de Soutien aux Collectivités Locales en Tunisie ne permet pas de construire une relation de confiance entre les citoyens et leur municipalité, et cette confiance est un élément essentiel pour envisager un développement           local et régional réel, sain et durable et une décentralisation efficace et fructueuse».

La mise en œuvre du Budget Participatif dans ces trois communes est soutenue par le bureau de la coopération allemande (GIZ) en Tunisie.

Source : africanmanager.com

Comments

comments

2017-03-30T15:08:05+02:00
Traduire »